Spécialisation, 1 an

Santé communautaire

Santé
#Parnasse-ISEI
Campus :
Voir la brochure
Santé communautaire

En bref

Le métier de spécialiste en santé communautaire allie soin, prévention et éducation à la santé auprès de populations variées.

Les points forts de la spécialisation en santé communautaire

  • Possibilité de participer à de nombreux colloques et journées de réflexion ainsi qu’à différentes formations (entretien motivationnel, recherche-action, influence de la culture sur la santé…) tout au long de la formation.

Bon à savoir

  • La spécialisation en santé communautaire est accessible aux titulaires d’un diplôme de bachelier en soins infirmiers, d'infirmier gradué ou d’un titre étranger équivalent.
  • Organisée en 1 an en enseignement de plein exercice, la formation peut être suivie en étalement pour les étudiants ayant une activité professionnelle.
  • La formation donne accès au titre professionnel particulier d'Infirmier spécialisé en santé communautaire.

Le métier d'infirmier ou d'infirmière spécialisés en santé communautaire

L’infirmier spécialisé en santé communautaire explore les situations de vie, identifie les déterminants de santé et en analyse les interdépendances. Il développe, assure, coordonne et évalue des actions de promotion de la santé en interdisciplinarité. Il intègre tant ses compétences en soins infirmiers qu’en santé publique et communautaire, dans des structures de santé et/ou sociale.

Quelques exemples de fonctions :

  • La communication (réaliser des entretiens individuels et collectifs, assurer l’animation des groupes, etc.)
  • Favoriser l'empowerment du professionnel et du public
  • La recherche – action : réaliser des enquêtes en vue d’analyser les besoins et demandes des bénéficiaires de service ; établir un bilan de santé de la communauté et/ou de ses membres
  • Les soins de santé primaires : planifier et réaliser des interventions de santé individuelles ou collectives ; réaliser du dépistage, des soins préventifs et curatifs ; participer à la réadaptation de personnes handicapées ou malades
  • La coordination d’équipe et la médiation
  • L’éducation et la promotion santé : animation de groupes et prévention
  • La gestion et l’administration

Le programme

Programme

1 an - 60 crédits

La formation est divisée de manière équitable entre enseignement théorique et clinique.

L'enseignement théorique est articulé en 3 unités d'enseignement :

  • Santé publique
  • Accompagnement individuel psycho-médico-social
  • Promotion de la santé

En plus des stages, l’approche pratique est complétée par l’élaboration et la réalisation de projets en « contexte réel » et la réalisation d’une démarche en santé communautaire permettant d’analyser une communauté, dans ses dimensions sociales, physiques et culturelles et de réaliser avec celle-ci une action visant à promouvoir sa santé.

Les stages

Des stages tout au long de l’année, équivalents à environ 2,5 jours/semaine

Les stages sont essentiellement réalisés dans des structures où sont développés des programmes de prévention et/ou d’éducation pour la santé ou dans des structures visant à la réadaptation des personnes. Les lieux de stage, sélectionnés par la Haute école Léonard de Vinci sont laissés au choix de l’étudiant en fonction de son projet professionnel.

Quelques exemples :

  • aide en milieux ouverts (AMO)
  • centres psycho-médico-sociaux
  • centres de promotion de la santé à l’école (PSE)
  • CPAS
  • ONE
  • maisons maternelles
  • maisons médicales
  • plannings familiaux
  • services sociaux
  • services d’accompagnement pour femmes et hommes battu(e)s, prostitué(e)s, SDF, personnes handicapées, toxicomanes….

Et après ?

Travailler avec et pour qui ?

Les actions en santé communautaire s’organisent souvent en équipes pluridisciplinaires.

Travailler où ?

  • Aide sociale : CPAS, services sociaux, aide en milieux ouverts
  • Auprès de l’enfance et de la petite enfance : ONE, maisons maternelles, centres PMS
  • Plannings familiaux
  • Associations pour publics fragilisés : personnes battues, SDF, toxicomanes, prostitués, etc.

Poursuivre la formation ?

Le bachelier en soins infirmiers spécialisé en santé communautaire pourra, selon certaines conditions, poursuivre son cursus par :

Un master

  • Santé publique

Des formations continues

Passerelles, équivalences & VAE

Les études antérieures peuvent être valorisées lors d'une inscription à une nouvelle formation de la HE Vinci ou dans un autre établissement. Cela peut prendre la forme d'une valorisation des crédits acquis ou de passerelles ou admissions personnalisées.

Valorisation des crédits acquis au cours d'études supérieures

Dans certaines conditions, l'étudiant peut être dispensé de certains cours d'une année d'études supérieures suivie en Belgique ou à l'étranger. Les matières doivent être d'importance ou de nature équivalente à celles qui figurent au programme de la formation choisie. Une demande de valorisation de crédits acquis doit être introduite dans chaque département selon les modalités fixées.

Plus d'infos : enseignement.be

Valorisation des acquis de l'expérience (VAE)

La valorisation des acquis de l'expérience (VAE) permet à des adultes souhaitant reprendre des études supérieures d’obtenir des dispenses, une réduction de la durée des études ou un accès aux études (premier ou deuxième cycle, sans en remplir les conditions d'accès) sur base d’une expérience professionnelle et/ou personnelle valorisable. Ce mécanisme permet d’alléger le programme de formation choisi par le candidat.

Conditions de la VAE

Moments d'info & contact

Voir l’agenda complet