Bachelier, 3 ans

AESI en français - français langue étrangère

Sciences humaines et sociales
#ENCBW
Campus :
Voir la brochure
AESI francais FLE enseignant prof

En bref

Vous aimez la langue française et souhaitez que d’autres, francophones ou non, se l’approprient ? C'est la formation qu'il vous faut !

Les points forts du bachelier AESI en français - français langue étrangère

  • Un tressage permanent entre les savoirs scientifiques et leur transposition au sein des classes de français ou de français langue étrangère ;
  • Des projets de section novateurs : organisation de journées thématiques, invitation d’écrivains, enseignement du FLE dans une université étrangère, …
  • Une place est apportée aux échanges entre les différentes sections formant au métier de professeur du secondaire inférieur. Une partie des unités d’enseignement regroupe tous les étudiants des 6 formations organisées sur l’implantation.

Bon à savoir

Cette formation propose avant tout de former des enseignants pour un meilleur apprentissage du français en tant que langue maternelle. Le français est une langue particulièrement riche et nécessite une connaissance approfondie de la part de celles et ceux qui l’enseignent.

Toutefois, nous ajoutons à cela une réelle formation pour l’enseignement du français aux personnes allophones.

Le métier d'enseignant en secondaire inférieur : français - fr. langue étrangère

La formation permet de travailler dans l'enseignement secondaire inférieur, dans les quatre premières années de l'enseignement qualifiant, dans les dispositifs d'accueil et de scolarisation des primo-arrivants, dans la promotion sociale, dans l'enseignement privé (cours aux adultes, en entreprises...).

Les compétences développées dans le cadre de la formation permettent de travailler dans d'autres domaines : services pédagogiques de musées ou d'institutions culturelles, bibliothèques, maisons d'édition, alphabétisation, ...

Le programme

Programme

3 ans - 180 crédits

Outre les cours liés à l'enseignement du français, tant pour guider les élèves dans la maîtrise de la langue maternelle que pour enseigner le français aux allophones, de solides connaissances psychopédagogiques concourent à former de véritables professionnels de l'enseignement.

Les stages, en Belgique et à l'étranger, constituent pour l'étudiant de réelles occasions de découvrir les différentes facettes du métier et de confronter ses acquis théoriques aux réalités de la profession.

Un travail de fin d'études invite l'étudiant à analyser en profondeur une problématique - liée à sa formation - qui l'attire plus particulièrement.

La formation permet différentes approches :

  • Une formation psychopédagogique (gestion de groupe, évaluation des apprentissages...) ;
  • Une pratique professionnelle qui se concrétise à travers les ateliers de formation professionnelle, les stages qui permettent de rencontrer la diversité des publics scolaires et le travail de fin d'études qui invite les étudiants à analyser en profondeur une problématique relative à l'enseignement et qui les attire plus particulièrement.

Les stages

Une progression est mise en place au fil de la formation, permettant ainsi que chaque stage constitue une expérience nouvelle.

  1. Bloc 1

    • Préparer et argumenter une séquence d’enseignement
    • 1 semaine de stages pratiques (quart temps)
  2. Bloc 2

    • Préparer et gérer une séquence
    • 2 x 2 semaines de stages pratiques (mi-temps)
  3. Bloc 3

    • Planifier et évaluer plusieurs séquences
    • 2 x 4 semaines de stages pratiques (trois-quarts temps) ainsi qu’une participation aux procédures d’évaluation

Les lieux de stages sont choisis en alternance entre l’enseignement de transition (humanités générales et techniques de transition) et l’enseignement de qualification (techniques de qualification et professionnelles) ainsi qu’au premier degré différencié.

Des contrats de collaboration sont signés avec les écoles secondaires. La Haute École recherche les lieux en début d’année sur la base des propositions des didacticiens (professeurs des disciplines que l’étudiant pourra enseigner au sortir de ses études). En bloc 3, l’étudiant est invité à rechercher lui-même son deuxième stage selon son projet professionnel personnel.

Etudier à l'étranger

A la Haute Ecole Léonard de Vinci, chaque étudiante et chaque étudiant a la possibilité de partir étudier ou se former sur le terrain à l'étranger. Selon le département concerné, différentes destinations et types de séjours sont envisageables.

  • Type de séjour : Formation ou stage
  • Autres activités internationales : semaines internationales, micro-projets, projets de section
  • Destination(s) pour un séjour d'étude : Canada, France, Italie, Espagne, Danemark, Norvège, Suède, Flandre, Pays-Bas, Martinique, …
  • Destination(s) pour un stage : Presque toutes les destinations européennes, Sénégal, Bénin, Maroc, Martinique,...
En savoir plus sur l'international à Vinci

Et après ?

Travailler avec et pour qui ?

L'enseignant diplômé d'un AESI en français - français langue étrangère peut travailler auprès d'adolescents dont le français est la langue maternelle mais aussi d'étudiants allochtones (adultes ou enfants).

Travailler où ?

L'AESI en français - français langue étrangère pourra travailler dans :

  • l'enseignement secondaire inférieur ;
  • l'enseignement qualifiant (1ère à 4ème) ;
  • l'enseignement de promotion sociale ;
  • des dispositifs d'accueil pour les primo-arrivants ;
  • l'enseignement privé (entreprises, etc.) ;
  • des services pédagogiques de musées ou d'institutions culturelles ;
  • des bibliothèques ;
  • des maisons d'édition.

Poursuivre la formation ?

L’AESI en français - français langue étrangère pourra, selon certaines conditions, poursuivre son cursus par :

Un bachelier

Un master

  • Langue française et romanes
  • Langues française et romanes, français langue étrangère
  • Langues et lettres anciennes et modernes
  • Linguistique
  • Arts du spectacle
  • Education aux médias
  • Communication
  • Journalisme
  • Technologies de l’information et de la communication
  • Sciences de l’éducation
  • Sciences du travail

Il n'y a pas de passerelle automatique vers ces cursus de master. Il faut introduire une demande de valorisation de crédits acquis afin d'obtenir un programme personnalisé et un accord de la commission pédagogique. Certains crédits devront être pris dans le cursus bachelier de ces formations.

Passerelles, équivalences & VAE

Les études antérieures peuvent être valorisées lors d'une inscription à une nouvelle formation de la HE Vinci ou dans un autre établissement. Cela peut prendre la forme d'une valorisation des crédits acquis ou de passerelles ou d'admissions personnalisées.

Valorisation des crédits acquis au cours d'études supérieures

Dans certaines conditions, l'étudiant peut être dispensé de certains cours d'une année d'études supérieures suivie en Belgique ou à l'étranger. Les matières doivent être d'importance ou de nature équivalente à celles qui figurent au programme de la formation choisie. Une demande de valorisation de crédits acquis doit être introduite dans chaque département selon les modalités fixées.

Plus d'info : enseignement.be

Valorisation des acquis de l'expérience (VAE)

La valorisation des acquis de l'expérience (VAE) permet à des adultes souhaitant reprendre des études supérieures d’obtenir des dispenses, une réduction de la durée des études ou un accès aux études (premier ou deuxième cycle, sans en remplir les conditions d'accès) sur base d’une expérience professionnelle et/ou personnelle valorisable. Ce mécanisme permet d’alléger le programme de formation choisi par le candidat.

Conditions de la VAE

Moments d'info & contact

Voir l’agenda complet

Contact

vanessa.patigny@vinci.be (cheffe du département)