Sign In

Bachelier et Master en

Kinésithérapie

​Les études de kinésithérapie font partie de l'enseignement de type long et de niveau universitaire. Elles sont organisées en deux cycles :

  • Bachelier en kinésithérapie : 3 ans
  • Master en kinésithérapie : 1 an

Les études débouchent sur le titre de Master en Kinésithérapie.

Le métier

Les kinésithérapeutes sont des prestataires de soin spécialistes de l’activité humaine et du mouvement, qui interviennent à tous les âges de la vie.

Ils aident les patients à maximiser leur qualité de vie, en tenant compte de leur bien-être physique, psychologique, émotionnel et social.

Ils exercent dans les domaines de la réadaptation, de la prévention et de la promotion de la santé.

Ils entretiennent et redonnent un maximum d’amplitude de mouvements et de capacités fonctionnelles à leurs patients, lorsque le mouvement et la fonction sont menacés par le vieillissement, les blessures, les maladies, les facteurs environnementaux… Ils visent aussi à la prévention des déficiences, des blessures ou des limitations d'activité.

Du fait de leur formation, les kinésithérapeutes sont qualifiés à…

  • Fournir une consultation dans le cadre de leurs compétences : ils savent déterminer quand les patients doivent être orientés vers un autre professionnel de la santé
  • Procéder à un examen complet du patient
  • Évaluer les résultats de leur examen clinique afin de porter un jugement clinique sur leur patient
  • Formuler un diagnostic de kinésithérapie, qui aboutit à l'identification des déficiences existantes ou potentielles du patient, de ses limitations d'activité, de ses restrictions de participation ou des influences environnementales
  • Grâce à ce diagnostic, les kinésithérapeutes peuvent établir et mettre en œuvre un programme de prise en charge, en prenant compte des besoins et des demandes du patient. Les kinésithérapeutes sont des praticiens responsables de leurs traitements
  • Déterminer les résultats de leur intervention
  • Faire des recommandations au patient pour son autogestion


L'intervention du kinésithérapeute est mise en œuvre et modifiée afin d'atteindre les objectifs visés et peut inclure diverses techniques :

  • Exercices thérapeutiques
  • Techniques de dégagement des voies aériennes
  • Éducation liée au patient, à sa documentation par rapport à une pathologie ou une prise en charge, à l'autogestion des soins
  • Techniques de thérapie manuelle (y compris la mobilisation/manipulation)
  • Thérapies physiques (stimuli tels que courants électriques, rayonnements électromagnétiques, ultrasons, chaud et froid ou balnéothérapie...)

Le champ d'action du kinésithérapeute n'est pas limité aux soins directs au patient, mais comprend également l’enseignement, la recherche, la gestion (d’un cabinet, d’un centre de santé…) ou le management…

Organisation des études

Les études sont organisées en 2 cycles

Premier cycle : le bachelier (180 crédits)

La 1ère année, les activités d’apprentissage sont axées sur la connaissance des structures et du fonctionnement du corps humain, ainsi que sur les lois du mouvement. Les fondements de la kinésithérapie y sont étudiés tandis qu’un stage d’approche du milieu professionnel permet un premier contact avec la profession.

Les 2 années suivantes sont consacrées à l’approfondissement des dimensions scientifiques et techniques, en lien avec les domaines spécifiques de la profession. Les compétences liées au raisonnement scientifique (regard critique, autonomie…) y sont développées de façon progressive.

Les stages, abordés également sous l’angle des sciences humaines (psychologie, philosophie, communication…), permettent d’intégrer les différentes dimensions du métier dans une pratique réflexive.


Deuxième cycle : le master (60 crédits)

Les étudiants complètent leur formation dans certains domaines d'intervention de la kinésithérapie, acquièrent des compétences managériales et organisationnelles (démarche qualité, gestion de projets, numérisation des soins de santé…). 

L’année est constituée principalement de stages. L’étudiant participe activement à la prise en charge des patients, en collaboration avec les équipes de stage, dans différents domaines de la kinésithérapie, et en différents lieux (hôpitaux, cabinets privés, institutions de soins, milieux sportifs...) en Belgique ou à l’étranger. Un mémoire de fin d'études est présenté.


Stages

  • Bloc 1 (1 semaine) : premier contact avec le milieu professionnel 
  • Bloc 2 (2 semaines) : suivre et observer un praticien
  • Bloc 3 (3 mois) : prise en charge de patients
  • En master (4 mois) : prise en charge de patients dans différents services

Mémoire

Un mémoire défendu en fin de master devant un jury témoigne de la réflexion scientifique et de l'investissement professionnel de l'étudiant.

Horaires et lieu de formation des cours théoriques

Les cours se donnent sur le site Alma à Woluwe et peuvent être dispensés entre 08h00 et 18h30, du lundi au vendredi.
Les horaires peuvent varier d’une semaine à l’autre

Evaluation

Des sessions d'examens sont organisées au terme des périodes de formation (janvier, juin) ainsi qu'en septembre.

Séjours d'échange

En master, les étudiants ont la possibilité de parfaire leur formation en Europe dans le cadre d'un programme Erasmus (Finlande, France, Espagne, Portugal...) ou au Québec. Des stages à l'étranger sont également envisageable en fonction de projets propres à l'étudiant.

Les débouchés

Le métier de kinésithérapeute s'exerce dans de nombreux secteurs d'activité :

  • En cabinet, seul ou en association
  • À l'hôpital
  • En clinique ambulatoire
  • En centre de rééducation, de revalidation
  • En maison de repos et de soins
  • Dans l'enseignement ou la recherche
  • En psychiatrie
  • Dans un centre de santé mentale
  • Dans des établissements pour handicapés moteurs
  • En entreprise
  • En centre sportif
  • Dans les clubs sportifs
  • En centre de bien-être...

Il peut être occupé dans le cadre d'un contrat de travail et/ou comme indépendant.

Points forts

  • ​l’étude des sciences est contextualisée par des mises en situation de plus en plus complexes et proches de la réalité du métier.
  • un cursus intégrant la démarche du raisonnement clinique dès la 1ère année.
  • un cursus abordant la démarche qualité donnant des outils pour s’engager dans une démarche d’amélioration continue.
  • des outils pour apprendre à mettre en place et à gérer des projets en collaboration interdisciplinaire (prévention et promotion de la santé, projets humanitaires, de création ou de gestion d’espaces de services...).
  • l’importance accordée à la formation tout au long de la vie : un éventail très large de formations continues destinées aux étudiants de dernière année et aux diplômés.
  • un environnement humain et matériel propice à une ambiance conviviale entre les étudiants, avec des enseignants ouverts et disponibles.

Long
Anglais
Formations
Bacheliers
Master
Spécialisations