Bachelier, 3 ans

Orthoptie

Santé
#Parnasse-ISEI
Campus :
Voir la brochure
Orthoptie1 WEB

En bref

Les points forts du bachelier en orthoptie

  • Pont vers le supérieur : pour faciliter le passage à l’enseignement supérieur, les 3 premières semaines de la formation sont consacrées à des activités de méthodologie du travail, d’élaboration du projet personnel et d’accrochage aux sciences biomédicales.
  • Mobilité européenne : le programme de la formation est conforme aux exigences de l’Association européenne des Orthoptistes, ce qui ouvre des opportunités de mobilité Erasmus et des débouchés à l’emploi dans les pays de l’Union européenne.
  • Collaboration des hôpitaux universitaires UCLouvain - ULB : la formation se déroule sur le campus Erasme et sur le campus Alma. Les étudiants ont donc la garantie de bénéficier des compétences cliniques les plus pointues ainsi que de lieux de stage à forte valeur ajoutée.

Bon à savoir

L’orthoptie est un métier en pénurie. Pour assurer l’offre de soins visuels à une population qui en a de plus en plus besoin (vieillissement de la population, utilisation accrue des écrans, intensification des dépistages oculaires et visuels…), il faudrait 2 orthoptistes par ophtalmologue. Aujourd’hui, il y a en Belgique 203 orthoptistes pour près de 1000 ophtalmologues.

La formation est en co-diplomation/co-organisation avec la HELB Prigogine, l'ULB, l'UCLouvain et l'Institut Ilya Prigogine.

Le métier d’orthoptiste 

L’orthoptiste est un professionnel paramédical qui examine, analyse, rééduque et réadapte le système visuel et oculaire chez l’enfant et l’adulte. L’orthoptiste assiste les ophtalmologues, dans leur pratique privée et en milieu hospitalier. Il intervient dans l’examen et le traitement du strabisme (le fait de loucher), de l’amblyopie (l’œil paresseux), de la diplopie (la vision double), de la basse vision (la malvoyance) et des troubles neurologiques (troubles du champ visuel, troubles liés à la localisation dans l’espace ou à la reconnaissance des objets et des visages, vertiges, etc.). Il collabore également au travail des équipes multidisciplinaires des centres de rééducation fonctionnelle pour déficients visuels.

Le programme

Programme

3 ans - 180 crédits

La formation s’organise autour d’un enseignement théorique et d'activités d'intégration professionnelle : séminaires, travaux pratiques, stages cliniques…

  1. Bloc 1

    La formation commence par 3 semaines de familiarisation avec l’enseignement supérieur. Les sciences (étude du corps humain et principes physiques) occupent la majeure partie du programme. Les sciences humaines font également partie de ce bloc afin d’appréhender la relation au patient.

  2. Bloc 2

    Les pathologies et leurs traitements, ainsi que les publics spécifiques sont plus amplement étudiés.

  3. Bloc 3

    Le bloc 3 est majoritairement consacré aux stages. L’étudiant finalise ses connaissances professionnelles et acquiert également des outils de gestion d’un cabinet.

L’organisation générale du cursus s’appuie sur une pédagogie de proximité entre l’étudiant et l’enseignant où le projet de l’étudiant est considéré tant dans une perspective de développement professionnel que personnel.

La formation se veut centrée sur une pédagogie active où l’étudiant est acteur de ses propres apprentissages afin de favoriser un apprentissage autonome et responsable, qualités attendues d’un futur professionnel.

Les stages

Des stages sont organisés tout au long de la formation et ce dès la première année. Ils permettront à l’étudiant de développer une pratique professionnelle dans les domaines suivants :

  1. Bloc 1

    - Découverte du métier : Identification professionnelle

  2. Bloc 2

    • Assistance Technique en ophtalmologie, réfraction, strabologie
    • Neuro-ophtalmologie


  3. Bloc 3

    • Vestibulo-oculaire
    • Basse vision

Et après ?

Travailler avec et pour qui ?

L’orthoptiste travaille avec des patients de tous âges, du nourrisson à la personne âgée, en collaboration avec un médecin ophtalmologue.

Travailler où ?

Salarié ou indépendant, l’orthoptiste peut travailler :

  • dans le milieu hospitalier (service d’ophtalmologie) ;
  • en consultation privée ;
  • en centre de rééducation pour déficients visuels ;
  • en service Basse Vision ;
  • à l'ONE, en médecine scolaire, dans un centre PMS pour le dépistage des déficits visuels ;
  • dans les établissements d’accueil pour personnes handicapées ;
  • dans les centres de revalidation neuro-fonctionnelle ;
  • dans les centres de santé mentale ;
  • en médecine du travail.

Poursuivre la formation ?

L’étudiant diplômé a la possibilité, selon certaines conditions, de poursuivre son cursus par :

Un master

  • Sciences de la santé publique
  • Sciences biomédicales
  • Autres formations paramédicales

Passerelles, équivalences & VAE

Les études antérieures peuvent être valorisées lors d'une inscription à une nouvelle formation de la HE Vinci ou dans un autre établissement. Cela peut prendre la forme d'une valorisation des crédits acquis ou de passerelles ou admissions personnalisées.

Valorisation des crédits acquis au cours d'études supérieures

Dans certaines conditions, l'étudiant peut être dispensé de certains cours d'une année d'études supérieures suivie en Belgique ou à l'étranger. Les matières doivent être d'importance ou de nature équivalente à celles qui figurent au programme de la formation choisie. Une demande de valorisation de crédits acquis doit être introduite dans chaque département selon les modalités fixées.

Plus d'info : enseignement.be

Valorisation des acquis de l'expérience (VAE)

La valorisation des acquis de l'expérience (VAE) permet à des adultes souhaitant reprendre des études supérieures d’obtenir des dispenses, une réduction de la durée des études ou un accès aux études (premier ou deuxième cycle, sans en remplir les conditions d'accès) sur base d’une expérience professionnelle et/ou personnelle valorisable. Ce mécanisme permet d’alléger le programme de formation choisi par le candidat.

Conditions de la VAE

Moments d'info & contact