Sign In

Traduction intégrale du roman Antiek Toerisme (1911), de l’écrivain néerlandais Louis Couperus (1863-1923)

Secteur de la recherche

Traduction littéraire.

Objectifs

Ce projet s’inscrit à la suite d’autres du même type, visant à rendre accessibles en français des auteurs importants de langue néerlandaise délaissés par les circuits commerciaux traditionnels. Pour les Pays-Bas, cela concerne, outre les auteurs contemporains sans réelle « valeur marchande » aux yeux des éditeurs, ceux appartenant à une période allant, grosso modo, de 1880 à 1960. Le projet est également le prolongement des mes publications antérieures du même auteur (quatre nouvelles à ce jour).

Pour ce « projet Couperus », l’objectif est également d’établir une passerelle avec le cours de littérature de M1, où cet auteur est abondamment lu et analysé, et le séminaire de traduction littéraire de M2, au cours duquel les étudiants peuvent mettre en pratique sur le plan de la traduction leurs réflexions quant à cet auteur.

Démarche

Il s’agit d’abord de situer la naissance de ce roman dans l’impressionnante production de l’auteur. Elle prend en effet place dans un contexte où Couperus avait sérieusement envisagé et de quitter les Pays-Bas (il venait de passer dix années à Nice) et de ne plus écrire de roman. Il renonce à chacune de ces deux options, et il semble important de voir en quoi ce double renoncement influe sur le choix de son sujet.

Il s’agit ensuite d’identifier les points historiques demandant à être vérifiés (le roman se déroule dans l’Egypte antique) et de tenter de percevoir comment la réalité décrite, où se mêlent documentation authentique et imagination, était perçue à l’époque de la rédaction de l’ouvrage. La dimension parodique vaut également d’être étudiée, car si elle ne se limite pas au présent ouvrage, elle n’est pas l’apanage de la production romanesque de l’auteur.

Il s’agit enfin, bien naturellement, de traduire le texte (en y associant, pour des extraits, les étudiants) en s’appuyant sur une documentation solide et une connaissance approfondie des œuvres et de la vie de l’auteur.

Résultats

Une traduction intégrale du roman, prête pour une publication.

Eventuellement un article, qui peut prendre la forme d’une préface ou d’un « après lire », en vue de présenter l’auteur et le livre aux lecteurs, ou faire l’objet d’un autre type de publication dans une revue spécialisée.

Chercheur

Christian Marcipont (christian.marcipont@ilmh.be)

Dates

Septembre 2014 – septembre 2015​

 
Formations
Type Court