Sign In

Bachelier

Technologue en Imagerie médicale


​Il faut trois ans d'études pour exercer la profession de technologue en Imagerie médicale.

Le profil d'enseignement définit le cadre général de la formation et l'organisation du programme de formation.  Il est explicité dans le document disponible ici​. 


Le métier

Le bachelier en Imagerie médicale mène au diplôme de Technologue en Imagerie médicale. Ce métier, en contact avec le patient, est polyvalent, en constante évolution, se vit en équipe et permet au technologue d'utiliser les technologies de pointe dans le domaine médical. Les principaux domaines de l'imagerie médicale sont: le radiodiagnostic, le scanner, l'imagerie par résonance magnétique, l'échographie, la médecine nucléaire, la radiothérapie et l'imagerie interventionnelle,


Organisation des études

La formation en Imagerie médicale prépare au métier de Technologue en Imagerie médicale en 3 ans. Elle associe les cours théoriques à la pratique, indispensable à la maîtrise de la profession.

1ère année: l'étudiant approfondit ses connaissances scientifiques de base tout en s'initiant aux pratiques de son futur métier. Il établit un premier contact avec le milieu hospitalier.

2ème année: l'étudiant aborde des matières plus spécifiques à sa formation. Les cours pratiques préparent l'étudiant à ses stages en hôpital: radiodiagnostic, soins aux personnes, IRM, scanner et médecine nucléaire.

3ème année: la majeure partie de l'année est destinée aux stages en milieu hospitalier, principalement en: IRM, scanner, médecine nucléaire, pédiatrie, imagerie d'urgence et salle d'opération, échographie et dosimétrie. L'étudiant assiste à des cours spécifiques et à des travaux pratiques spécialisés. En outre, 20 % de son temps est consacré à la réalisation d'un travail de fin d'études.  

Organisation pratique

La formation théorique est organisée à l'Institut. Les travaux pratiques se déroulent soit à l'Institut, soit dans des laboratoires spécialisés ou aux Cliniques universitaires Saint-Luc. Les stages ont lieu dans les différents hôpitaux de Belgique et parfois à l'étranger. Les cours théoriques se donnent du lundi au vendredi et certains travaux pratiques sont dispensés le samedi. Ils sont organisés de 8 h à 19 h, pour un total d'environ 32 h par semaine. Les stages se déroulent du lundi au vendredi selon les horaires des services.

Session et évaluation

Durant les trois années, les examens sont répartis sur la session de janvier et de juin. Une session de rattrapage est organisée en septembre. L'évaluation de la formation pratique est basée sur le travail réalisé par l'étudiant au laboratoire. L'évaluation des stages est réalisée en fin de période de stage par un professionnel spécialiste du domaine.

En première année, des interrogations sont organisées après les congés de la Toussaint et de Pâques.

Débouchés

Le Technologue en Imagerie médicale a la possibilité de travailler dans divers centres d’imagerie. Celui-ci a accès à toutes les techniques d’imagerie: le radiodiagnostic, le scanner, l’imagerie par résonance magnétique et l’échographie. Il peut également exercer dans les départements de la médecine nucléaire et de la radiothérapie ou en imagerie interventionnelle.  Sous la responsabilité d'un médecin, il travaille en équipe et côtoie d'autres intervenants paramédicaux.

 

En outre, après une expérience confirmée dans le milieu hospitalier, le Technologue en Imagerie médicale est très recherché par des entreprises telles que General Electric, Philips, Siemens et Toshiba. Ces firmes développent et vendent du matériel d’imagerie médicale. Il est dans ce cas en contact avec des médecins, des ingénieurs ainsi que des commerciaux.

Prolonger sa formation

Une spécialisation interdisciplinaire en radiothérapie est organisée avec cinq autres institutions d'enseignement supérieur. Vous trouverez une description de cette formation en suivant ce lien.

Il est également possible de poursuivre des études de maîtrise après le bachelier en Imagerie médicale. Il existe plusieurs  passerelles vers des études de 2ème cycle universitaire telles que

  • la maîtrise en sciences biomédicales ;
  • la maîtrise en sciences hospitalières ou en sciences de la santé publique ;
  • la maîtrise en sciences du travail ;
  • la maîtrise en criminologie.

Cependant, l'accès à ces maîtrises est généralement conditionné par la réussite d'une année préparatoire.

Court
 
Formations
Type Court
Spécialisation