Sign In

Procédure d'agrément auprès du Ministère de la Santé publique des professionnels en audiologie

​Pourquoi agréer les audiologues et les audiciens?

Les professions paramédicales, parmi lesquelles figurent les audiologues et les audiciens, font l’objet d’une réglementation légale en Belgique (A.R. du 04/07/2004 publié M.B. 09/08/2004 p59429).
Cet A.R. est d’application depuis le 01/01/2012. (A.R. du 24/10/2011 publié M.B. 24/11/2011 p69482)
L’agrément est le procédé par lequel le SPF Santé publique reconnaît l’audiologue / l’audicien comme un référent professionnel de qualité pour la population.

L’objectif consiste à :

  • Légitimer la profession : l’agrément offre une protection du titre professionnel et de la profession. Il interdit de s’improviser audiologue ou audicien.
  • Valider la formation professionnelle : L’agrément garantit que l’audiologue / l’audicien a effectivement reçu une formation professionnelle qui répond aux conditions fixées. Il représente une garantie que le professionnel actualise ses connaissances en suivant un recyclage permanent et une formation continue.
  • Reconnaître ses compétences : Seul le praticien compétent exécute les prestations mentionnées dans l’arrêté royal.
  • Clarifier le recrutement pour les employeurs.
  • Offrir la garantie de fournir des services professionnels de qualité. L’agrément certifie que l’audiologue / l’audicien répond aux exigences requises pour l’exercice de la profession.

L’agrément vise l’ensemble des audiologues et des audiciens, quel que soit le(s) secteur(s) où ils sont actifs.
Depuis le 01/01/2012, l’agrément est obligatoire. Une période transitoire de 1 an est accordée, à partir du 01/01/2013, seuls les audiologues / les audiciens détenteurs de l’agrément approuvée par le ministre de la Santé publique pourront exercer la profession.

Important !

  • Si vous exercez les deux professions, il faut demander l’agrément séparément pour chaque profession.
  • Les audiciens qui ont un N° agrément INAMI ne doivent pas introduire de demande à la Santé Publique. Ils le recevront d’office à partir des données transmises par l’INAMI au SPF Santé Publique. (AR n° 78 – art 54 ter §1)
  • Les audiciens agréés par l’INAMI qui exercent également comme audiologue, doivent introduire une demande en vue de leur agrément comme audiologue.
  • A partir du 01/01/2013, seuls les audiologues / les audiciens détenteurs de l’agrément approuvée par le ministre de la Santé publique pourront exercer la profession.

Audiologue et audicien au sens de la loi : de qui s’agit-il ?

L’audiologue / l’audicien est la personne qui répond aux conditions de qualifications exigées par l’arrêté royal du 4 juillet 2004 relatif au titre professionnel, (Moniteur belge du 9 août 2004). C’est-à-dire :

  • La profession d’audiologue et d’audicien ne peut être exercée que par les personnes diplômées, qui ont suivi une formation d'au moins trois ans dans le cadre d'un enseignement supérieur. L’arrêté royal précité détaille le programme d'étude de la formation théorique et pratique.
  • L’audicien doit avoir effectué avec fruit un stage d'au moins 300 heures dans les différents domaines de l'audicien, attesté par un carnet de stage que le candidat doit tenir à jour.
  • L’audiologue doit avoir effectué avec fruit un stage pratique d'au moins 300 heures dans les différents domaines de l’audiologie attesté par un carnet de stage que le candidat doit tenir à jour.
  • L’audiologue / l’audicien entretient et met à jour ses connaissances et compétences professionnelles par une formation continue, permettant un exercice de la profession d'un niveau de qualité optimal. Par formation continue, on peut entendre une étude personnelle ou la participation à des activités de formation.

Téléchargez la procédure d'agrément

 
Formations
Bacheliers
Master
Spécialisations