Sign In

Master en sciences de l'

Ingénieur industriel - Électromécanique


Le métier

L’ingénieur électromécanicien est avant tout polyvalent.

Il peut concevoir, parfois en s’appuyant sur des normes, des éléments simples destinées à être intégrés dans des systèmes plus complexes en respectant une standardisation, en particulier au niveau de leur automatisation.

Il peut aussi, en bureau d’études, concevoir des systèmes complexes en sélectionnant dans des catalogues des éléments simples et en les assemblant pour former des systèmes ou installations dont il assurera le contrôle de la fabrication.

Ces installations étant en service, il en assurera une maintenance adéquate pour en augmenter la disponibilité, cela fait aussi partie du métier de l’ingénieur industriel qui gère souvent au quotidien des équipes de techniciens spécialisés.


Sans être exhaustif, on peut citer les domaines suivants :

  • Mécanique-Thermique: au niveau de la conception de machines, pompes, ventilateurs, de pièces pour le domaine automobile….

Mais aussi au niveau de la sélection de ces éléments dans des catalogues afin de les intégrer dans des systèmes plus vastes : Par exemple la pompe adéquate pour une chaudière.

Un système de cogénération de chaleur et d’électricité en fonction du profil de charge d’un bâtiment.

Le design d’un échangeur, d’un compresseur…

  • Electrique

L’immense majorité des entrainements sont aujourd’hui électriques et constitué d’un moteur et de son électronique de puissance permettant d’entrainer à vitesse variable des équipements divers : broyeurs, pompes, ventilateurs, voiture électrique, un portique d’accès au métro…etc.

La sélection de ces équipements électriques dans les catalogues pour les intégrer dans des systèmes plus vastes est aussi un métier possible de l’ingénieur industriel.

Organisation des études

Après les deux années de bachelier l’orientation électromécanique est un choix possible parmi nos six orientations. La troisième bachelier en électromécanique est une année plus technique commune préparatoire aux deux orientations de master qui sont : la finalité en électromécanique et la finalité en  électromécanique-automatisation.

Environ 70% du volume horaire des trois dernières années des étudiants qui choisissent la filière en automatisation concerne la formation en électromécanique. Ceci montre l’importance que nous accordons à la formation en électromécanique de la finalité en automatisation car il n’y a pas de bonne automatisation sans une connaissance approfondie du procédé à automatiser.     

Et après

Les labos

  • ​​Laboratoire de mécanique thermique
  • Laboratoire d'automatique
  • Laboratoire d'électricité industrielle
  • Laboratoire de fabrication mécanique
  • Laboratoire de métalographie​
Long
 
Formations
Type Long